Le projet PAE financé par l’UE renforce la coopération entre les clusters automobiles de la Grande Région

L’avenir de l’industrie automobile : défis et opportunités communs pour l’Allemagne et la France « 

 Les relations entre l’Allemagne et la France sont plus importantes que jamais. La digitalisation de l’industrie automobile ne s’arrête pas aux frontières européennes. L’Allemagne et la France sont des partenaires économiques importants et font face à de nombreux défis pour répondre aux besoins en constante évolution de leurs clients.

Les deux pays jouent un rôle crucial dans le développement futur de l’industrie automobile européenne sur le continent. « Les deux pays sont dans le même bateau et doivent travailler main dans la main », a déclaré Bernhard Mattes, président sortant de l’Association de l’industrie automobile allemande (VDA) au Salon international de l’automobile de Francfort (IAA). Par exemple, l’industrie automobile française « participe » au VDA via sa filiale Opel. Le directeur de l’autoregion eV, Armin Gehl, membre du Pôle Automobile Européen PAE, qui réunit 12 partenaires belges, allemands, français et luxembourgeois, a également été invité à l’événement.

 « Je suis ravi de souhaiter la bienvenue à ce pôle de travail transfrontalier au sein de l’IAA », a déclaré M.Mattes, soulignant l’importance de la coopération transfrontalière face à de nombreux fournisseurs des deux côtés de la frontière.

Il a mis en garde contre l’unilatéralisme national face aux défis auxquels l’industrie automobile est confrontée: « La transformation et la numérisation de l’industrie ne s’arrêtent pas à la frontière. Elles ne peuvent que fonctionner ensemble. « Il a cité comme exemple la production conjointe de cellules de batterie planifiée par les gouvernements français et allemand, dans laquelle Paris et Berlin souhaitent investir des milliards de dollars. Il a conclu son accueil des invités avec un élégant « Vive la France! »

Jürgen Barke, secrétaire d’Etat au ministère des Affaires économiques de la Sarre, s’est également rendu à cette journée France à l’IAA. Il a souligné le rôle important du cluster PAE financé par l’UE. Barke, à l’instar du président du VDA, a affirmé la nécessité d’une coopération transfrontalière. Il a évoqué la coopération en matière de recherche et développement entre les universités de Sarrebruck, Metz et Nancy.

Un autre projet commun prometteur est celui entre l’Allemagne, la France et le Luxembourg sur le sujet de la conduite autonome.

La Région de la Sarre, qui compte environ 44 000 employés dans l’industrie automobile, se revendique également comme moteur sur la technologie de l’hydrogène comme moyen de propulsion: « Nous avons de bonnes chances de contribuer aux progrès dans ce domaine », a déclaré M. Barke.

Vincent Carel, Délégué général de l’ARIA Lorraine (siège: Nancy) et responsable de la filière automobile à la CCI Grand-Est, est également partenaire du projet PAE et souligne l’importance d’une bonne coopération entre les industriels automobile de la Grande Région. À la lumière des défis liés à l’automobile, « nous voulons attirer encore plus de petites et moyennes entreprises dans nos clusters », a déclaré M. Carel. Armin Gehl de l’autoregion confirme également la volonté d’élargir la coopération bien entamée dans l’espace Sarre-Lor-Lux, qui devrait être renforcée.

De même, Etienne Oudot De Dainville, Ministre Conseiller pour les affaires  économiques à l’Ambassade de France à Berlin, estime qu’une coopération étroite au sein de l’industrie automobile entre la France et l’Allemagne est indispensable. Il a appelé à une réglementation européenne pour la conduite autonome et à une stratégie européenne pour l’hydrogène.

Alors que la coopération semble aujourd’hui concrète et qu’il existe des différences spécifiques à chaque pays, le podium a pu échangé autour des enjeux de la filière automobile, à l’aube d’une période d’incertitude et de profondes mutations.

De gauche à droite : Andreas Wlasak, Vice-Président design industriel chez Faurecia, , Jürgen Barke Secrétaire d’Etat du ministère des Affaires économiques de la Sarre, Etienne Oudot De Dainville, Ministre Conseiller pour les affaireséconomiques à l’Ambassade de France à Berlin, Ulrich Selzer Directeur exécutif chez Opel, Anish K. Taneja, Président de Michelin Europe du Nord et Vincent Carel, Délégué Général de l’Aria Lorraine. 

Après la table ronde et un déjeuner ensemble, les partenaires de PAE ont proposé une visite guidée sur plusieurs stands exposants de l’IAA :  Daimler, ZF Friedrichshafen, Valeo, Bosch, Ford, Ina Schaeffler et Opel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*